Tag Archives: Stratégie

Thierry de La Tour d’Artaise, sur la stratégie du groupe SEB

Actifry

 

En 2005, quand la cafetière filtre de base est passée du jour au lendemain de €19.99 à €4.99 chez Leclerc, Auchan ou Carrefour, on ne savait pas fabriquer à ce prix.  Nous avons donc pris un tournant majeur: réfléchir d’abord à l’usage.  Nous avons recruté des spécialistes de l’agroalimentaire, des anthropologues, des chefs cuisiniers, associé étroitement le marketing, le design, la R&D…
.
Nous sommes toujours là car nous avons réagi par l’innovation. Exemple: Actifry.  Nos produits sont vendus en moyenne €50. Le groupe a doublé de taille en douze ans. Nous avons fait le pari de l’innovation en associant usage et technologie. L’innovation, en Chine comme ailleurs, c’est notre recette de base pour une croissance à 2 chiffres.
.
En 2011, nous avons aussi lancé SEB Alliance, notre fonds d’investissement dans des start-up. Bref, un écosystème très ouvert qui nous permet d’innover sans cesse, d’inventer une friteuse sans huile, un aspirateur silencieux, un Cookeo aux recettes préprogrammées doté d’une entrée USB… Nous sommes au début d’une ère où le digital transforme tout de fond en comble.

Leave a comment

Filed under 3 – When To Go

Innovation can — sometimes, okay, maybe often — be a battle

 

Dr.-Ing. Norbert Reithofer, CEO of BMW AG:

Why BMW started the risky BMW-i3 project?

Because doing nothing was even a bigger risk”.

BMW-i3

When is it last time you…
  • visited start-ups challenging your position.
  • invited a trend watcher to confront you with how quick the world is changing.
  • visited customers who just changed provider to an innovative substitute.
  • went to Tech Universities to see experiments with new technologies.
  • read articles on new successful business models.
  • visit young customers and asked what they think of your brand — and products.
  • visited customers … and simply talked to them while they are at it

 

If you are reading this, your organization is probably less innovative than you are. You have a game-changing role. Build awareness that your company needs to innovate. Top Management will only change their conservative views if they get fresh new insights.
Keep confronting them with signals that your market is changing rapidly: changing customer preferences, new substitutes, a small new Danish start-up, et cetera… until the urgency to innovate will be understood and is top-of-mind.

Present your innovative breakthroughs propositions (bring new business, not new ideas) not as something really extraordinary (and risky) but as the normal next thing to do for the company. Your chances to convince will increase dramatically.

The voice of the Customer (VoC) is your best friend, ever. Use Customer Insights results and enthusiast testimonials to get internal support.

And Oh, one last thing, of course they’ll say no to your innovation. What would you do if someone came up to you out of the blue, saying you have to do the things you do totally differently? Or do totally different things. Innovation is always provocative by definition. So when they say “no” to innovation, don’t take it personally. It is not the end of the battle. It’s only the beginning!

.

 

 

Leave a comment

Filed under 1 – Where To Play

How creativity works

James Adidas

 

 

 

 

 

 

 

 

James Carnes, Global Creative Director, Senior VP, Adidas

It’s not difficult to generate ideas, to generate something new. What is hard is to find out what resonates to people, so that they have this Ha-Ha moment when they see it, or use it.

For years we went through loads of creativity sessions, brainstorming of all sorts… those workshops never really succeeded. They have not even helped us show the value of creativity. When you let free thinking rule the agenda, nothing comes out of it.

The only thing I truly believe in is Insight – Customer Insight. As simple as that: talk to people. Why things have to be this way? You need to uncover things. You need to think about the benefit they see in things. So go ahead, and spend time with them!

What is a Big Idea?

Do you solve anything? Do you bring anything new to someone’s life?

What’s not??

How to make runners run better? Or run faster?

We were missing the only right question: why are they running to begin with? We just made the assumption for decades that people run because they wanted to be good runners. So they went to buy running shoes. In fact, that is true for way below 10% of the market… and declining.

People want to stay in shape, or they want to socialize, or connect with other people, a way of feeling better about themselves, an escape from work pressure, a confidence builder, … we really need to find out why they run to begin with. Our goal is just to increase the pleasure while they are at it – or reduce the pain, most of our customers hate running.

So it does not happen in a lab. You have to go and visit the locker room. What’s in their mind? What’s the ritual? The ceremonial?

If you – just – listen to what people say (focus group), you will come up with something small and boring. If you want to go for the Big Idea, you need to go beyond and uncover what is it they do not say, what is it they cannot articulate.

So, No, creativity is Not Design Thinking.

.

Leave a comment

Filed under 2 – How To Win

Petite leçon de marketing par Xavier Niel

XAVIER NIELS DANS SES BUREAUX A PARIS EN JUILLET 2013

 
(+40% de croissance en 2013 pour #Iliad)
 
– investir sur des marchés qui présentent une demande à satisfaire, où les concurrents sont soit inexistants, soit inefficaces
(Steve Jobs: “Think different”)
 
– sur le marché choisi, il faut se concentrer sur l’essentiel, ne pas se disperser, créer de la valeur pour le client
(Ludwig Mies van der Rohe, architecte germano-américain: “Less is More”)
 
– capitaliser sur une technologie naissante mais mature, susceptible de révolutionner la manière dont les gens vivent
 
– l’offre doit être simple, apporter un bénéfice important pour le client
 
– pour innover, constituer une petite équipe avec des individualités jeunes, passionnées, hypermotivées et responsabilisées
 
.

Leave a comment

Filed under 2 – How To Win

Expérience Client (UX – User Experience)

les entreprises s’arrêtent là où tout commence pour le client…

Pas toujours définie clairement dans les publications, et peu pratiquée par les entreprises, l’expérience client pourrait être présentée par une image, un exemple, une citation. Imaginez que votre boutique, c’est Disney. Imaginez que lorsque vous recevez une livraison Amazon le jour de votre anniversaire, des confettis inondent la pièce lorsque vous ouvrez le carton. Imaginez que votre agence bancaire, c’est Starbucks…

cosy

C’est peut-être Tony Hsieh qui en parle le mieux. Fondateur de Zappos.com, un site de vente de chaussures online, racheté $1.2 milliards par Amazon, pour que l’ensemble des collaborateurs de Zappos diffusent leur sensibilité client au sein des équipes Amazon.

Amazon travaille en permanence sa promesse de fluidité (flawless and seamless).

“Vos clients ne se souviendront pas des mots que vous avez prononcés,
vos clients ne se souviendront probablement pas des gestes que vous avez effectués, mais il y a une chose dont vos clients se souviendront longtemps, c’est ce qu’ils ont ressenti (comment ils se sont sentis) en sortant de votre boutique…”

Il s’agit de rendre les interactions avec les clients plus désirables et mémorables

L’expérience client est la capacité que développe une marque à intégrer la dimension émotionnelle dans la relation client. C’est le travail que vous faites avec vos équipes front-office (compétence, proximité, … face au client) pour améliorer le ressenti du client sur l’ensemble de ses interactions avec la marque. La réalisation d’une offre irréprochable avec les collaborateurs en face à face se travaille en identifiant l’ensemble des points irritants (pain points) et des points émotionnellement forts à consolider (strong points).

Après le temps des (fausses) promesses, celui des (vraies) preuves

Et ce travail ne s’arrête pas à la sortie de la boutique. Bien souvent, les entreprises s’arrêtent là où tout commence pour le client… prise en main, premiers usages, commande des accessoires ou des consommables, entretien, … votre offre est-elle simple à utiliser? procure-t-elle du plaisir à ses utilisateurs? (pourquoi choisir entre fonctionnel et émotionnel?). Il est toujours très enrichissant de repenser la chaîne de valeur du point de vue du client.

L’enchantement des clients par l’excellence du service

Idée: et si l’on développait des espaces où la marque proposerait autre chose que des produits sur étagère? Et si l’on disposait d’espaces pour accompagner le parcours des prospects (showroom), des espaces pour nourrir la relation client, dialoguer avec ses meilleurs clients (pouvoir s’immerger dans l’univers de la marque)? Et si l’on développait des services associés? Quand on parle d’expérience client, la notion de fidélisation n’est jamais très loin (j’aime cette marque et parce qu’elle est créatrice de souvenirs et d’émotions). Et faire vivre aux clients des moments sources d’enchantement, une émotion unique qui a ceci d’intéressant qu’elle ne peut être copiée aisément…

.

Leave a comment

Filed under 3 – When To Go

A.G. Lafley :: How Strategy Really Works

A.G. Lafley
Former CEO of Procter & Gamble (2000-2009)
“Playing to Win: How Strategy Really Works”
.
Image
.
The biggest shortcoming among today’s CEOs is that they don’t think they need a strategy. They think they have a hot product or hot service. They think benchmarking, best practices and copying what the rest of the industry does is a strategy. They try to be all things to all people.
.
If you’re not clear about which customers you’re going to serve, how to serve them in a unique and better way that creates real value for them, and your core competencies, you’re just not going to have as much of a chance to win. You cannot grow if you don’t end up making a meaningful difference in consumers’ lives.
.

Leave a comment

Filed under 1 – Where To Play

Comment définir l’innovation?

Image

Les cycles raccourcissent, de nouveaux entrants peuvent faire des lancements sur notre marché à n’importe quel moment, les clients ont pris le pouvoir et ont massivement adopté les nouvelles technologies, ils veulent tout et tout de suite (nous sommes tous des enfants de Google), ils ont peu de temps et beaucoup de choix, ils en savent souvent plus que nos vendeurs… bref, on ne peut plus pratiquer le marketing comme on le pratiquait au XXe siècle… le marketing à la Papa: plus rien ne sera jamais plus comme avant.

Les entreprises doivent mieux décrypter leur environnement, les marketers doivent mieux comprendre leurs clients afin de pouvoir nourrir leur “machine à innover”.

L’innovation est la conception d’une offre initiée par l’observation des besoins et des attentes du client. Tout simplement. Les clients n’achètent pas un produit. Ils sont à la recherche de la satisfaction de leur besoin. L’entreprise ne peut se développer durablement sans placer le client au cœur de l’organisation.

Nous accompagnons des dirigeants à engager leur entreprise non plus dans une surenchère produit, mais dans des solutions de service au client. Lorsque Orange vous aide à configurer votre smartphone, on ne vous parle pas produit ou technologie, on vous propose de simplifier votre vie au quotidien, parce que vous êtes par exemple dans un segment de client qui recherche ce type de bénéfice. Pour vous, la technologie doit être simple, facile et pratique.

La satisfaction client et la rentabilité pour l’entreprise restent les objectifs, et ça, ça ne change pas. Les entreprises n’ont plus le choix. Celles qui connaitront des croissances fortes, des croissances pérennes, celles qui seront leader sur leur marché sont celles qui travailleront à créer de la valeur pour le client. Le marketing c’est innover, dans le sens de la satisfaction client, et non pas dans le sens de l’invention technologique. Ne jamais cesser d’innover, en permanence… innover ou disparaître…

Aujourd’hui, il est devenu plus risqué de ne rien faire. Les entreprises connaissent des difficultés au moment où elles se contentent de faire ce qu’elles ont l’habitude de faire … IBM, Kodak, General Motors, Sony, Nokia, Microsoft, RIM… c’est à vous de voir.

.

Leave a comment

Filed under 2 – How To Win